QU’est-ce que le trait ?

Qu'est-ce que le trait ?

La connaissance, c’est la découverte de l'unité au milieu de la diversité.

Le Trait c’est le Verbe/Son primordial, initial issu de l’Absolu imprononçable de la Source, dont nous ignorons tout. Il est la Puissance d’où jaillit la Lumière (Fiat Lux), qui entre en vibration pour créer la forme géométrique, qui peu à peu deviendra “le monde”.

Le Trait par le chiffre et les nombres, fusionne l’Energie (neutre), l’Esprit (positif), la Matière (négative), en une seule et même vibration, pour que l’univers entre en mouvement, car la vie EST mouvement.

Le Trait est le vecteur de la vie, l’axe de l’intelligence, l’axe de la conscience, l’axe du cœur, l’axe de la connaissance, la verticalité, par laquelle le chercheur concentre son énergie, afin de progresser vers sa Lumière intérieure. (C’est le pèlerinage intérieur, le grand voyage intérieur de l’homme).

Le Trait devient alors le signe, la lettre, le chiffre, le nombre, l’élévation des volumes dans la pierre des Temples de l’Antiquité, l’alchimie, les arts initiatiques, ce qu’on appelait autrefois les arts Libéraux :

    • le Trivium: Grammaire, Dialectique, Rhétorique,
    • le Quadrivium: Arithmétique, musique, géométrie, astronomie.

La Grammaire parle, La dialectique enseigne, la Rhétorique colore les mots, La Musique chante, l'Arithmétique compte, la Géométrie pèse, l'Astronomie s'occupe des astres.

Porphyre de Tyr

La science actuelle constitue un des aspects visibles du Trait manifesté, mais son horizontalité a dispersé l’esprit humain, séparant toutes choses alors qu’elles forment un tout. Elle se répand dans le domaine de l’avoir, et non point dans le domaine de l’être. Et l’homme croyant être séparé de tout, finit par nier l’existence de ce dont il se croit séparé!

Toute connaissance passe par le Trait, qui mène par la synthèse des énergies, à la Source de toute chose, que chaque âme peut approcher et connaître, par ses propres efforts, par sa propre quête, par prises de conscience successives, au sein de la Grande Conscience universelle.

« Dieu géométrisa. » Et « Tout est arrangé d’après le nombre ». Pythagore

… »Dieu, toujours, fait de la géométrie ». La République. Platon

Et c'est alors que tous ces genres ainsi constitués ont reçu de l'Ordonnateur leurs figures, par l'action des Idées et des Nombres.

Timée. Platon